Utilisation de l’Aquila

A tous pilotes,

suite à la remise en état de notre AQUILA, disponible au club dès aujourd’hui, l’atelier de maintenance de Persan attire notre attention sur quatre points très importants concernant le carburant :

  1. bien que les jauges aient été étalonnées (avec de la SP 95) il est vital avant chaque vol de mesurer la quantité de chaque réservoir avec la jauge de plastique noir située dans un sac derrière les sièges et de comparer avec la valeur indiquée par les jauges de cockpit. En aucun cas la lecture de ces indicateurs est suffisante.
  2. Lorsque le plein des deux réservoirs est effectué, il est impératif de ne pas dépasser le bord inférieur de chaque goulotte métallique. En effet si le carburant atteint le bord supérieur de celles-ci, donc aux bouchons, il peut s’infiltrer sous la peau de l’extrados de l’aile, couler derrière le réservoir et attaquer le carbone de l’aile (et ce n’est pas réparable).
  3. Lors de l’émission d’un message radio, les deux jauges se déplacent vers l’indication « PLEIN » et reviennent à leur niveau préalable lorsque l’alternat est relâché. Cette anomalie n’endommage pas le circuit électrique des jauges. Cependant une étude va être faite par l’atelier de Persan pour tenter de résoudre ce problème.
  4. Au club (et à l’extérieur quand le SP 95 est disponible), il faut utiliser et compléter les réservoirs avec le carburant SP 95 de la citerne mobile. Les révisions ont lieu au bout de 100 heures. Dans le cas d’utilisation de carburant 100 LL les révisions sont effectuées tous les 50 heures, ce qui est bien sûr économiquement pénalisant, avec par ailleurs une perte pour le club de 0,50€ pour chaque litre de 100LL versé dans les réservoirs. NB : Il est de la responsabilité de chaque pilote effectuant un complément de carburant avec la citerne mobile de SP 95 (pleine = 250 litres) d’avertir le secrétariat (et/ou un instructeur présent) lorsque le volume restant approche d’environ 40 L.

Bons vols,

Le Président

Leave a Reply